Le voilà en campagne. « Enfin ! », soufflent beaucoup d’élus à droite. Investi en juillet par Les Républicains, n’ayant guère profité du feuilleton Collomb-Kimelfeld pour avancer des propositions et s’imposer sur le fond, François-Noël Buffet attire l’attention médiatique ce 8 janvier. Mais c’est à son corps défendant… Le candidat à la présidence du Grand Lyon présente les binômes homme-femme qui animeront sa campagne dans les quatorze circonscriptions métropolitaines. Les têtes de liste sont toutes masculines. L’égalité des sexes ? Le sénateur n’a pas voulu céder à « la pression marketing », lâche-t-il, sur BFM Lyon, dans une formule maladroite [lire dans L’Œil de Mediacités : « Grand Lyon : François-Noël Buffet, candidat de la testostérone »]. Il préfère, justifie-t-il, miser sur des élus sortants. « FNB » est en campagne. Enfin ?       

Son entrée dans l’arène, au centre d’une (petite) polémique, ne lui ressemble pas. Car l’homme n’est guère un adepte du coup d’éclat permanent. Son camp lui reproche plutôt l’inverse : sa modération et

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois