Laurent Blondiau, un « malade du pouvoir » dans l’ombre de Carole Delga

Après avoir été le directeur de la communication de Georges Frêche, Laurent Blondiau œuvre désormais comme directeur de cabinet aux côtés de la présidente de la Région Occitanie. Décrit comme un homme « malin » mais atteint par « la maladie du pouvoir », il ne laisse pas indifférent.

blondiau
Le duo Delga - Blondiau. Illustration : Jean-Paul Van Der Elst

Quand on lui dit qu’il est un homme de l’ombre, il se marre et rétorque : « Je ne suis pas dans l’ombre. Mon numéro est dans l’annuaire, je suis dans l’organigramme de la Région, je suis connu ! » En effet, Laurent Blondiau ne se cache pas. Disponible, il donne rendez‐vous dans un café du centre‐ville pour un échange assez convivial lors duquel il évoque, entre deux cigarettes, son parcours, sa passion pour la politique mais aussi pour le club de football de Liverpool. Il est l’un des principaux protagonistes du documentaire Le Président, sorti en 2010 : il y apparaît aux côtés de Georges Frêche, président de la Région Languedoc‐Roussillon, dont il est à l’époque le directeur de la communication. Aujourd’hui directeur de cabinet de la présidente (PS) de la Région Occitanie Carole Delga, il est moins exposé médiatiquement mais il joue toujours un rôle important.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Favorite

Par Paul Périé