Trente-neuf. C’est le nombre de jours qui séparaient, mercredi 2 mars, les Français du premier tour de l’élection présidentielle. Pas facile de faire campagne en ce moment alors que tous les regards sont tournés vers l’Ukraine. Qu’importe ! Pour les Insoumis, il n’est pas question de se faire confisquer le débat dans la dernière ligne droite. Un peu partout à Lille et dans la métropole, les affiches fraîchement collées par les militants annoncent la tenue d’un meeting de l’Union populaire, ce premier mercredi de mars. Pas de Jean-Luc Mélenchon en orateur vedette - ni en chair et en os, ni en hologramme - mais quatre de ses soutiens : le très médiatique député de la Somme François Ruffin ; l’ex dirigeante nationale des jeunes écologistes Claire Lejeune ; et, bien sûr, les deux localiers de l’étape, Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis, députés des 1ère et 2eme circonscriptions du Nord.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois