À deux pas de la gare de Vaise, impossible de louper la devanture colorée du garage de la Claire. Entre deux coups de pince, Michel Lamberet, son propriétaire, s’accorde une pause. L’enfant de Vaise évoque son quartier - il y vit depuis sa naissance en 1962. Un endroit, dit-il, qu’il a parfois du mal à

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement