Machination politique à Toulouse : condamnée à trois ans de prison avec sursis, Laurence Arribagé va devoir démissionner

L'ex-députée LR et actuelle adjointe au maire de Toulouse est reconnue coupable de dénonciation calomnieuse, recel du secret professionnel et recel de prise illégale d’intérêts, pour avoir orchestré un “complot” contre la candidate macroniste lors des législatives de juin 2017. Elle doit démissionner de son mandat municipal.

Moudenc 66
La présidente de LR31 Laurence Arribagé, était 2e sur la liste de Jean-Luc Moudenc, lors des municipales 2020. / © Gael Cérez

Le parquet avait demandé des peines exemplaires, les juges l’ont entendu. Ce 29 janvier, Laurence Arribagé a été condamnée par le tribunal judiciaire de Paris pour sa participation à une machination politique à la veille du second tour des élections législatives de 2017 visant à déstabiliser la campagne de sa concurrente Corinne Vignon, actuelle députée de la majorité.

Les juges n’ont pas ménagé Laurence Arribagé lors du délibéré. Ils concluent que cette proche de Jean‐Luc Moudenc a été la « coordinatrice assumée à des fins personnelles » d’une « machination ». En participant à une « entreprise délinquante », l’ancienne députée Les Républicains de Haute‐Garonne (2014–2017) a, selon eux, porté « une grave atteinte aux institutions de la République » et « dégradé l’honneur » des parlementaires.

L’actuelle adjointe au maire de Toulouse est donc reconnue coupable de dénonciation calomnieuse, recel du secret professionnel et recel de prise illégale d’intérêts. Non présente à l’audience, elle est condamnée à trois ans de prison avec sursis et 10 000 euros d’amendes.

À cela s’ajoute une peine complémentaire d’inéligibilité de cinq ans avec exécution provisoire. Elle doit donc démissionner de son mandat d’adjointe, même en cas d’appel de cette décision.

https://www.mediacites.fr/enquete/toulouse/2023/12/14/arribage-versus-vignon-le-proces-dune-cabale-politique-a-la-sauce-toulousaine/#:~:text=Arribag%C3%A9%20versus%20Vignon%20%3A%20le%20proc%C3%A8s,Marc%20Menvielle%20et%20Fr%C3%A9d%C3%A9ric%20Sartorelli.
Des peines prononcées contre l’ancien n°2 du fisc
Parmi les autres protagonistes impliqués dans ce scandale de l’entre‐soi toulousain, 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Etienne Merle