À Lille, l’association qui donne une nouvelle vie aux chaussettes orphelines

Redonner une utilité aux chaussettes remisées au fond des placards et à celles qui ont perdu leur jumelle : c’est l’objectif de l’association lilloise Sock en stock, créée il y a cinq ans. Après lavage et un tri minutieux, les paires reconstituées sont distribuées à des personnes dans le besoin. Une solution solidaire et écologique.

2022-juillet-chaussettes-célibataires-1
En cinq ans, l’association Sock en stock a permis la distribution de 32 000 paires de chaussettes. Photo : Matthieu Slisse / Mediacités

Vingt-deux paires de 27-30, 42 de 35-38, 72 de 43-46, 51 de 47-50… Ce dimanche, pour le 71ème atelier de tri, deux heures suffisent aux bénévoles de l’association Sock en stock pour mettre en carton 287 paires de chaussettes. Les plus petites tailles seront envoyées à des femmes et enfants ukrainiens dont les conditions de vie ont été bousculées par la guerre. « On n’y pense pas, mais c’est un besoin essentiel », rappelle Nathan Bounie, 32 ans, enseignant au lycée à Armentières, qui est l’un des deux initiateurs du projet.

Les chaussettes figurent parmi les vêtements les moins donnés par les particuliers ; de nombreuses associations doivent en acheter chaque hiver. « Ça gêne les gens de donner des sous-vêtements, ça touche à l’intime », explique Nathan Bounie. Avec sa compagne Léa Gonzalez, avocate en droit du travail, ils ont décidé de combler ce manque en tirant profit d’un des plus grands mystères de notre temps : celui des chaussettes orphelines.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Matthieu Slisse