Cela devait être une formalité... Le 17 septembre, le Sicoval, la communauté d'agglomération du Sud-est Toulousain, met à l'ordre du jour de son conseil communautaire la vente du Bikini, l'une des plus célèbres salles de concerts de l'Hexagone. Bizarrement, beaucoup d'habitués de ce lieu ont toujours été persuadés que cette salle de 2000 mètres carrés, installée sur le parc technologique du Canal à Ramonville appartenait déjà à Hervé Sansonetto, son emblématique gérant. En fait pas du tout : le propriétaire, c'est bel et bien le . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.