Troisième au classement du Top 14 depuis sa victoire contre Brive dimanche, le Stade Toulousain réussit son rétablissement sportif après une saison 2016/2017 ratée. Mais la crise continue dans les coulisses du club. Fiducial, sponsor depuis 2008 et premier actionnaire privé du Stade Toulousain - avec 12 % du capital - conteste la sincérité des comptes du dernier exercice, arrêtés au 30 juin. La société de service aux entreprises devrait envisager des poursuites pénales contre le club.

Jeudi dernier, Bruno Saint-Martin, dirigeant de Fiducial et membre du Conseil de surveillance, a envoyé un courrier à Hervé Lecomte, le président du conseil de surveillance de la Société anonyme sportive professionnelle (SASP) Stade Toulousain. Il a joint un audit établi par la société Paper Audit & Conseil, que Mediacités s'est procuré. A la lumière de ce document très technique, Fiducial conteste le traitement comptable de deux actes précis, liés à l’arrivée de Didier Lacroix à la présidence du club. C'est donc une étape supplémentaire dans la guerre qui se joue au sommet du Stade Toulousain entre Christian Latouche, PDG de Fiducial, et Didier Lacroix, patron des Rouge et noir depuis l'été 2017.

Le premier acte concerne le montant d’1,5 million d'euros facturé par la société A la Une, appartenant à Didier Lacroix, à la SASP Stade toulousain. Cette facture, libellée comme un « rachat des droits commerciaux », a donné lieu au règlement d’un acompte de 300 000 euros par le Stade toulousain le 9 octobre. Or, selon l'audit . . .

Il vous reste 66% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 800 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Philippe Kallenbrunn
Journaliste de sport, avec un penchant prononcé pour le rugby, j'ai travaillé au sein des rédactions de Midi Libre, France Soir et Midi Olympique. Je collabore essentiellement aujourd'hui au Journal du Dimanche et au Figaro. J'ai récemment publié deux livres d'enquête : "Les années Saint-André, autopsie d'un fiasco" (Solar, mars 2016) et "Peur sur le rugby" (Marabout, septembre 2017).