En Occitanie, ces lignes qui rouvrent… et celles qu’on démonte

Le conseil régional d'Occitanie veut réouvrir plus de 200 kilomètres de lignes ferroviaires désaffectées d'ici à 2028. Mais, parallèlement, 128 kilomètres de rails risquent d'être démontés. Une évolution à rebours des ambitions de la présidente Carole Delga.

2023-fevrier-chemin-de-fer-lot-fermeture-occitanie
Fermée depuis des années, la ligne Cahors-Capdenac va être démantelée. / Crédit photo Elisa Centis

Elle demande à l’État une « révolution ferroviaire », plaide pour la création d’un « Airbus ferroviaire », propose le train à 1 euro à la fin de chaque première semaine du mois, et fait de la LGV et des « trains du quotidien » ses chevaux de bataille. Carole Delga, la présidente socialiste du conseil régional d’Occitanie aime le train. Et ça s’entend.

La rédaction de Mediacités vous propose un résumé des sept infos principales de cette enquête à découvrir à la fin de l'article en exclusivité pour nos abonné·e·s.

Dans la région, elle milite de longue date pour la réouverture de lignes secondaires inutilisées et met le budget régional à contribution. En 2022, 82 kilomètres de la ligne reliant Nîmes à Pont-Saint-Esprit, dans le Gard, ont

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Elisa Centis