Pendant la campagne municipale, Jean-Luc Moudenc avait promis d’accorder 40 euros aux jeunes résidant dans les quartiers prioritaires de la ville pour les aider à adhérer à un club, sans préciser s’il visait les activités sportives ou tous les loisirs. La promesse vient de tomber à l’eau.

En décembre 2020, la mesure prévue avait déjà été modifiée lorsque Laurence Arribagé avait indiqué vouloir l’accorder sous condition de ressources, et non plus en fonction de l’adresse de résidence.

Un an après l’avoir formulée, le maire a finalement trappé sa promesse, comme l’a reconnu l’élue LR et adjointe aux sports, Laurence Arribagé, le mardi 22 juin. « L’État nous a devancés avec son Pass’Sport. Nous n’allons pas la mettre en place à la rentrée. Cela ferait doublon », a-t-elle estimé lors d’une conférence de presse consacrée à la radicalisation dans le sport.

Emmanuel Macron a en effet présenté son Pass’Sport, le 18 mai dernier. D’un montant de 50 euros, il bénéficiera à partir de septembre aux familles qui reçoivent l’allocation de rentrée scolaire ou dont les enfants sont en situation de handicap.

Dix euros de gagnés pour les familles aux revenus modestes. Quarante euros d’économisés pour les finances municipales. Une bonne affaire en somme.

Dorian Cabrol

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

2 COMMENTAIRES

  1. Vous êtes sévères, si la mesure passe à la trappe c’est par ce qu’il va y avoir l’équivalent au niveau national. En mieux. Il est où le problème ?

  2. Tout est bon pour faire des économies sur le dos du sport, à commencer par la fermeture des infrastructures sportives : Terrain du foot de Izards, Piscine Ancely, … Destruction du city stade des Acacias de Jolimont (qui se sont battus et ont obtenu sa reconstruction).
    De plus, avec le flou sur les pseudos risques de radicalisation, il s’est donné un bon moyen de refuser en toute impunité, des subventions aux clubs qui ne fileront pas droit ou qu’il voudra fermer ….
    Pour la piscine Ancely fermée pour un soi-disant manque de fréquentation (basé sur des chiffres de fréquentation erronés), Mme Arribagé responsable des sports à la Mairie de Toulouse nous avait dit : ” Cela va faire drôle si l’on fait de la pub pour cette piscine, de voir débarquer 40 bus du Mirail!”
    Je lui ai répondu que 40 bus, vu la capacité des bus, cela en ferait du monde pour une piscine pas assez fréquentée, elle va presque devenir “rentable” ….

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici