Les deux documents de propagande électorale du Parti animaliste reçus par des électeurs de Lille / Photo : CC BY-SA Pierre Leibovici

Dans leur boîte aux lettres, les Lillois découvrent le bulletin de vote du Parti animaliste… à Avignon

Des électeurs inscrits dans un bureau de vote du Vieux‐Lille ont reçu les documents de propagande électorale pour la liste « Avignon Animaliste ». Prévenue par Mediacités, la mairie recherche l’origine du problème.

L’air intrigué, les oreilles dressées, l’écureuil du Parti animaliste d’Avignon semble se demander ce qu’il fait là, entre Marc‐Philippe Daubresse (LR) et Martine Aubry (PS). Plusieurs électeurs inscrits dans la 4e circonscription de Lille (Vieux‐Lille) ont en effet reçu par erreur la liste des candidats de la liste « Avignon animaliste », en lieu et place de « Lille Animaliste ».

L’erreur s’est nichée dans la fameuse enveloppe brune envoyée par le ministère de l’Intérieur quelques jours avant le scrutin, celle qui contient les documents de propagande électorale de toutes les listes candidates au premier tour des municipales 2020. Pour la plupart des listes, on trouve deux documents : une « circulaire électorale », qui résume le projet municipal et présente les têtes de liste, et un bulletin de vote, qui contient la liste des candidats prétendant à un siège au conseil municipal.

Si la circulaire électorale reçue pour le Parti Animaliste correspond bien à la liste « Lille Animaliste », le bulletin de vote présente plutôt les 55 candidats au conseil municipal d’Avignon, ainsi que les 34 candidats au conseil communautaire du Grand Avignon. Cette erreur a été constatée par l’un de nos journalistes dans la propagande électorale reçue à son adresse, et elle a été confirmée par plusieurs voisins de son quartier.

La mairie de Lille indique que le problème ne lui avait pas été communiqué avant d’avoir reçu un appel de Mediacités. « Pourtant, en cas d’erreur dans la propagande électorale, on nous prévient vite habituellement », répond le Service Élections, qui minimise la portée de l’erreur de routage : « Cela concerne sans doute seulement les électeurs inscrits dans les bureaux de vote de la Halle aux Sucres [4e circonscription de Lille, Salle Polyvalente] ».

Impossible d’en savoir plus avant lundi 16 mars, explique la mairie, « car la mise sous pli des documents de propagande électorale est effectuée par un prestataire au niveau national. On ne pourra lui remonter les erreurs qu’au lendemain du premier tour ». De leur côté, ni la tête de liste de « Lille Animaliste », Antoine Stathoulias, ni sa directrice de campagne, Virginie Chauchoy, n’ont donné suite aux sollicitations de Mediacités pour le moment.

« Les Lillois comptent, les animaux aussi », vante le slogan de la liste candidate. Qu’ils vivent à Avignon ou à Lille !

Pierre Leibovici

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez‐vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Précédemment dans l'Oeil

Où sont passées les victimes d’AVC et d’infarctus qui ont disparu pendant le confinement ?

Comme les professionnels de santé, la chute apparente des personnes victimes d'infarctus ou d'AVC durant le confinement inquiète notre lectrice Sarah. Qui se demande ce que sont devenues les personnes touchées par ces maladies.

Hauts‐de‐France : la justice se penche sur les frais de séminaires de la majorité à la Région

Le parquet de Lille a ouvert une enquête judiciaire sur le financement public de réunions des groupes LR et UDI du conseil régional ayant coûté 15 300 euros. Décryptage d’une affaire dont le président de région, Xavier Bertrand, se serait bien passé.