Guilaume Delbar. Photo Francis Verhelst/Wikipedia.

A la recherche des électeurs de Guillaume Delbar à Roubaix

De qui le maire de Roubaix est-il l’élu ? C’est la question posée par trois politologues lillois - Rémy Bretton-Wylk, Fabien Desage et Tristan Haute - il y a un peu plus d’une semaine, dans la revue en ligne spécialisée Métropolitiques. Une question fort attrayante pour tous les amoureux de la chose électorale. Mais qui risquent d’être un peu déçus par la réponse de nos experts. Bien que riche d’enseignements, en effet, celle-ci n’est que partielle. Nous avons donc tenté d’en savoir plus en interrogeant un des auteurs.

Le pitch de départ est connu : Guillaume Delbar, maire sortant, ex-LR, passé en 2019 dans l’orbite d’Emmanuel Macron, est réélu assez confortablement au deuxième tour des municipales de juin 2020. Il s’impose face au candidat d’union d’une partie de la gauche, Karim Amrouni, par 56 % des voix contre 44 %. Et ce alors qu’il ne l’avait emporté que de justesse en 2014, à l’issue d’une quadrangulaire très disputée. Un succès incontestable à un petit-gros détail près : l’abstention a été massive.

Près de 8 électeurs sur 10 ne se sont pas déplacés. Résultat, avec seulement 5776 voix - un millier de moins . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Précédemment dans l'Oeil

Le tribunal administratif annule le “poste à moustache” de Sciences Po Lille

Le tribunal administratif de Lille a décidé, le 30 avril dernier, d'annuler toutes les opérations ayant abouti au recrutement d'un maître de conférences de Sciences Po Lille en raison du non-respect du principe d'égalité entre les candidats. Cette information, révélée par nos confrères de l'agence AEF Info le 6 mai, est bien connue de nos […]

Régionales, départementales : Macron dépêche ses cadors dans le Nord

Gérald Darmanin candidat dans un canton de Tourcoing, Eric Dupond-Moretti appelé au chevet de la liste LREM aux régionales... Face à la crainte d'une débâcle électorale, le gouvernement envoie deux de ses poids lourds.