Futur de l’avenue du Peuple belge : le canal de la Basse-Deûle réenterré par les Lillois

2022-06-Consultation-Avenue-Peuple-Belge-min
Des panneaux d’information sur la consultation ont été disposés dans la ville de Lille, comme ici, sur la place Louise de Bettignies. Ils ont été inaugurés par l’adjoint au maire en charge de l’urbanisme Stanislas Dendievel. Photo : Brianne Cousin / Mediacités.

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Brianne Cousin

L’eau ne fera pas son grand retour le long de la plus célèbre des artères de Lille. C’est un autre scénario qui a séduit les habitants de la ville à l’issue de la grande consultation sur la métamorphose du secteur proposée par la municipalité.

Coup dur pour les Lillois qui rêvaient déjà de faire du pédalo en plein cœur du Vieux-Lille : le canal historique de la Basse-Deûle, comblé entre 1929 et 1965 pour des raisons sanitaires, n’est pas près de réapparaître au cœur de l’avenue du Peuple belge. Lillois, Lommois et Hellemmois étaient invités à se prononcer, du 2 mai au 6 juin, pour l’un des quatre scénarios proposés par la mairie pour métamorphoser cet espace emblématique de la ville. « Le choix des Lillois sera respecté », a assuré la maire de Lille, Martine Aubry, qui s’est néanmoins dite « déçue » de cette issue lors d’un point presse organisé mardi 7 juin pour dévoiler les résultats de la consultation.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment