Verra-t-on un jour de l’eau remplacer les voitures qui circulent sur l’avenue du Peuple belge ? Dans les cartons municipaux depuis plus de dix ans, l’avenir de la célèbre avenue lilloise ressort de terre. La mairie invite tous les Lillois, Hellemmois et Lommois à choisir ce que deviendra cet espace de 800 mètres de long au cœur du Vieux-Lille.

Autrefois occupée par la Basse-Deûle, l’actuelle avenue du Peuple belge a été comblée à partir de 1929 jusqu’en 1965 pour des raisons sanitaires. Le canal se mue alors en véritable axe routier. En 2008, Martine Aubry rêve de lui redonner son allure d’antan. Un concours est lancé en 2011 pour y remettre de l’eau, mais le projet d’environ 45 millions d’euros, considéré trop coûteux, est abandonné.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Cet article concerne la promesse :
« Déminéraliser l’avenue du Peuple Belge après une consultation des Lillois »
Voir toutes les promesses