Le féminisme vu par Etienne Blanc : « C’est la destruction d’une société »

EtienneBlanc
Investi par Les Républicains, l’ancien maire de Divonne-les-Bains Etienne Blanc brigue l’hôtel de ville de Lyon. Photo : NB/Mediacités.

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Mathieu Périsse

Dans une interview au média L'Arrière-Cour, la tête de liste LR aux municipales à Lyon s'en prend à « une forme de militantisme féministe dont l’objet n’est pas tant la protection des femmes ou les droits des femmes que la destruction d’un système et d’une organisation sociale ».

Décidément, Les Républicains ont un problème avec l’égalité femmes-hommes. En janvier, François-Noël Buffet, le candidat de la droite pour le Grand Lyon [lire son portrait ici] s’était déjà illustré par un grand chelem masculin lors de la présentation de ses têtes de listes métropolitaines : 14 circonscriptions, 14 hommes. Une affiche testostéronée qui lui avait valu les foudres de l’ensemble de la classe politique locale.

Cette semaine, c’est au tour de son homologue Etienne Blanc de faire état de sa conception très personnelle du féminisme. La tête de liste LR pour les élections municipales à Lyon [lire son portrait ici] est interrogée par L’Arrière-Cour, nouvelle newsletter d’information lancée par l’ancien rédacteur en chef de Lyon Capitale, qui a longuement passé au crible la pensée et les propositions des candidats sur la question.

« Je ne suis pas féministe », lâche d’emblée Etienne Blanc, avant de développer : « Le féminisme n’est pas vouloir l’égalité entre les hommes et les femmes. C’est vouloir que la femme, par la reconquête de droits, ait une place prépondérante . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.