Fuite radioactive à la centrale du Bugey : EDF condamnée

Lire plus tard

La somme est ridicule, vu la taille de l’entreprise, mais la condamnation symbolique. Ce 22 mai, le tribunal de police de Bourg-en-Bresse a reconnu EDF coupable « d’exploitation d’une installation nucléaire de base [autrement dit : une centrale, en l’occurrence celle du Bugey] sans respect des prescriptions de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ». Montant de l’amende : 3000 euros.

picto-nucleaire-1Comme Mediacités l’avait révélé en mars 2018, quatre associations anti-nucléaire avaient déposé plainte contre l’électricien suite à une importante fuite de tritium (un élément radioactif) survenue, en décembre 2017, à la centrale de l’Ain, à une trentaine de kilomètres de l’agglomération lyonnaise. L’incident avait déclenché une inspection de l’ASN.

Son rapport était accablant : en plus d’une série de dysfonctionnements ayant conduit à la fuite, le gendarme de l’atome notait qu’EDF avait « tardé à diagnostiquer correctement les causes de ce déversement ». L’ASN s’inquiétait aussi que cette fuite de tritium – la troisième en six ans, selon le réseau Sortir du nucléaire – n’ait pollué des nappes phréatiques.

> A (re)lire dans nos archives : « Nucléaire : le réacteur malade de la centrale du Bugey »

Plainte contre la centrale nucléaire du Bugey

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Précédemment dans l'Oeil

La ville de Lyon a-t-elle installé un bac à fleurs sur une place de stationnement pour handicapés ? 

La mairie du 3e arrondissement de Lyon plaide une « erreur » après l'installation d'une jardinière à la place d'une place de stationnement pour personnes à mobilité réduite, tout en rappelant que celle-ci n'était plus aux normes.

Municipales : Renaud George perd son recours à Saint-Germain-au-Mont-d’Or

Battu dès le premier tour avec seulement 76 voix d'écart, l'ancien directeur de campagne de Gérard Collomb estimait que la très forte abstention avait altéré la sincérité du scrutin.