L'organisateur des Nuits Sonores, Arty Farty, sera aidé à hauteur de 100 000 euros. Photo : NB/Mediacités.

Fonds d’urgence culturel de la ville de Lyon : qui touche quoi ?

C’était une promesse de campagne de Grégory Doucet : mettre 4 millions d’euros sur la table pour aider le monde de la culture à tenir face à la crise du Covid-19. Concrétisation ce jeudi 19 novembre alors que le reconfinement a de nouveau mis à l’arrêt salles de cinéma, de concert ou de théâtre : le conseil municipal de la ville de Lyon a voté la distribution des premières aides à 279 structures [voir la répartition ci-dessous] ou artistes. Premières, car la municipalité a décidé de réserver

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Cet article concerne la promesse :
« Mettre en place un fonds de soutien à la culture de 4 millions d’euros »
Voir toutes les promesses

Précédemment dans l'Oeil

Cinéma : le mélange des genres de Thierry Frémaux fait tiquer les magistrats financiers

Dans un rapport sur l'Institut Lumière et ses filiales, que Mediacités s'est procuré, la chambre régionale des comptes s'interroge sur un risque de conflit d'intérêts portant sur la rémunération du directeur de l'association en tant que réalisateur et scénariste d'un documentaire sur les frères Lumière.

Grand Lyon : la reconversion dans le privé de David Kimelfeld validée, mais…

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a publié sa délibération portant sur la reconversion de l’ancien président de la Métropole de Lyon, reconverti dans « le conseil ». L’autorité indépendante émet des réserves et fixe un certain nombre de restrictions.