Métropole de Lyon et industrie de la défense : le cluster Eden crie au « délit de sale gueule »

« Pas informé », nous avait répondu Ludovic Ouvry, président du cluster Eden, quand nous l’avions joint en janvier pour obtenir sa réaction à l’arrêt de la subvention annuelle qu’octroyait jusqu’à présent la Métropole de Lyon à son association. Créée en région Rhône-Alpes, Eden, pour « European defense economic network », rassemble 130 PME spécialisées dans le domaine de la défense, de l’armement à la cyber-sécurité.

Le mois dernier, Mediacités avait consacré une enquête au long cours à ce secteur d’activité en Auvergne-Rhône-Alpes. Nous dévoilions notamment comment les usines du territoire alimentaient en matériel et en expertise les belligérants de la guerre au Yémen, fermement condamnée par les Nations unies pour les atteintes aux droits de l’Homme qui y sont perpétrées.

À l’occasion de cette enquête, nous avons également révélé que la Métropole, dirigée par Bruno Bernard depuis juillet dernier, avait décidé de couper les vivres à Eden. Depuis 2015, le Grand Lyon, présidé par Gérard Collomb puis par David Kimelfeld, votait sans coup férir une subvention de fonctionnement comprise entre 50 000 et 60 000 euros au cluster, dont le budget, en 2020, s'élevait à 325 000 euros. « Question politique », avait justifié le cabinet du nouveau patron écologiste.

« Un acte d’ostracisme », réagit aujourd’hui Ludovic Ouvry, dans Tribune de Lyon. « La blessure est psychologique pour certains, qui se sentent stigmatisés d’un délit de sale gueule », dénonce celui qui a fondé, à Lyon, une entreprise spécialisée dans les équipements de protection. Il dit avoir sollicité un rendez-vous avec les élus de la Métropole. En vain pour le moment.

https://www.mediacites.fr/enquete/lyon/2021/01/26/made-in-auvergne-rhone-alpes-ces-armes-fabriquees-pres-de-vous-utilisees-dans-la-sale-guerre-du-yemen/

 

Précédemment dans l'Oeil

Lyon Saint-Exupéry : malgré une année 2020 catastrophique, Vinci réclame des millions d’euros de dividendes à l’aéroport

Alors que l’exploitant de « Saint-Ex’ », filiale du groupe de BTP, a enregistré l’an passé plus de 20 millions d’euros de déficit, la maison-mère souhaite encore puiser dans la trésorerie au profit des actionnaires.

Auvergne-Rhône-Alpes : la nouvelle équipe Wauquiez ou la prime aux cumulards

Reconduit à la tête de la région, Laurent Wauquiez a dévoilé, le 2 juillet, les noms de ses 15 nouveaux vice-présidents.