Mohamed Boudjellaba largement réélu maire de Givors

Cette fois-ci, la victoire est confortable. Mohamed Boudjellaba a été réélu, ce dimanche 12 décembre, maire de Givors avec 50,8% des suffrages. Le candidat de gauche écologiste, soutenu par EELV, l’emporte avec 840 voix d’avance sur sa principale concurrente, l’ancienne maire PCF Christiane Charnay (31,20%) et devance largement Fabrice Riva (divers droite, 18%).

Des chiffres aux allures de plébiscite pour Mohamed Boudjellaba. Celui-ci avait mis fin, en 2020, à près de quatre-vingt ans de règne du parti communiste dans la commune du sud de Lyon avec seulement 29 voix d’avance sur Christiane Charnay. Cette victoire d’une courte tête avait été fragilisée par des incidents survenus lors du second tour dans les bureaux de vote du quartier des Vernes, où des partisans de Mohamed Boudjellaba étaient entrés pour appeler à voter pour leur candidat. L’élection avait ensuite annulée par la justice en octobre dernier à la suite d’un recours déposé par la candidate communiste, le conseil d'Etat justifiant sa décision notamment par le faible écart de voix qui séparait les deux prétendants à la mairie.
39% de participation
Placée sous tutelle de la préfecture du Rhône, la commune avait dû organiser un nouveau scrutin. Contrairement à 2020 où il avait terminé à seulement 130 voix de la victoire (25%), l’ancien candidat du Rassemblement national Antoine Mellies a choisi de ne pas se représenter cette année, diminuant le risque d’une victoire de l’extrême-droite qui planait sur la commune. Le taux de participation au deuxième tour a été de 39 . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Mathieu Périsse
Mathieu Périsse collabore avec Mediacités Lyon depuis juin 2017, convaincu de la nécessité d’une information locale indépendante et percutante. Lyonnais de naissance, il a d’abord travaillé pour la radio (Radio France, RTS), notamment lors de reportages longs-formats à l’étranger (Afghanistan, Biélorussie, Chypre, Burkina Faso…). Membre du collectif de journalistes We Report, il écrit régulièrement pour Mediapart, journal pour lequel il a enquêté pendant un an sur la pédophilie dans l’Eglise catholique (également en lien avec Cash Investigation).

Précédemment dans l'Oeil

Législatives : dans le Grand Lyon, la gauche n’en finit plus de régler ses comptes

Ralliement dans la douleur à Villeurbanne, opposition des communistes à Vénissieux, dissidence socialiste à Vaulx-en-Velin... Dans la métropole de Lyon, les investitures des candidats de la Nouvelle union populaire écologique et sociale créent de nombreux déchirements.

« Nous sommes encore les grands oubliés » : les victimes de l’abbé Ribes dénoncent les « manquements » de l’Église

Les victimes agressées sexuellement, dans leur enfance, par le prêtre-artiste surnommé « le Picasso des églises » réclament réparation et la prise en charge, par l’institution catholique, de leurs soins psychologiques.