Mohamed Boudjellaba largement réélu maire de Givors

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Mathieu Périsse

Le maire de Givors soutenu par les écologistes a conservé dimanche son fauteuil de maire avec une très large avance sur ses adversaires. Les habitants retournaient aux urnes après l'annulation de l'élection de 2020 par la justice.

Cette fois-ci, la victoire est confortable. Mohamed Boudjellaba a été réélu, ce dimanche 12 décembre, maire de Givors avec 50,8% des suffrages. Le candidat de gauche écologiste, soutenu par EELV, l’emporte avec 840 voix d’avance sur sa principale concurrente, l’ancienne maire PCF Christiane Charnay (31,20%) et devance largement Fabrice Riva (divers droite, 18%).

Des chiffres aux allures de plébiscite pour Mohamed Boudjellaba. Celui-ci avait mis fin, en 2020, à près de quatre-vingt ans de règne du parti communiste dans la commune du sud de Lyon avec seulement 29 voix d’avance sur Christiane Charnay. Cette victoire d’une courte tête avait été fragilisée par des incidents survenus lors du second tour dans les bureaux de vote du quartier des Vernes, où des partisans de Mohamed Boudjellaba étaient entrés pour appeler à voter pour leur candidat. L’élection avait ensuite annulée par la justice en octobre dernier à la suite d’un recours déposé par la candidate communiste, le conseil d'Etat justifiant sa décision notamment par le faible écart de voix qui séparait les deux prétendants à la mairie.
39% de participation
Placée sous tutelle de la préfecture du Rhône, la commune avait dû organiser un nouveau scrutin. Contrairement à 2020 où il avait terminé à seulement 130 voix de la victoire (25%), l’ancien candidat du Rassemblement national Antoine Mellies a choisi de ne pas se représenter cette année, diminuant le risque d’une victoire de l’extrême-droite qui planait sur la commune. Le taux de participation au deuxième tour a été de 39 . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment