Disparition de L’avenir agricole, dernier magazine agricole indépendant en Pays de la Loire

Avenir agricole

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Né à la Libération, l'hebdomadaire spécialisé était le dernier titre de la région à rester indépendant des structures syndicales ou économiques. La fin d'une voix à part dans le paysage agricole régional.

Le risque planait depuis plusieurs mois. La triste nouvelle a fini par tomber en fin de semaine dernière, via un communiqué de presse. Le 18 décembre prochain, L’avenir agricole, hebdomadaire d’information à destination des agriculteurs des Pays de la Loire, cessera de paraître.

La fin d’une aventure de presse entamée en Mayenne à la Libération, avant que l’hebdomadaire ne prenne une dimension régionale en 2005. La fin, surtout, du dernier titre spécialisé à être resté indépendant de toute structure économique et syndicale. Le 18 décembre, il ne restera plus pour s’informer aux agriculteurs des Pays de la Loire que des organes de presse édités par des géants de l'agrobusiness comme Terrena, les Chambres d’agriculture ou la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire. Ce qui revient parfois au même, comme Mediacités l’avait révélé dans une enquête sur l'incroyable mélange des genres entre le syndicat et la Chambre d'agriculture de Loire-Atlantique.
Vers un autre média agricole, libre et indépendant ?
Détenu par une association de lecteurs et réalisé par une équipe de journalistes professionnels, L’avenir agricole était confronté ces dernières années . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment