Disparition de L’avenir agricole, dernier magazine agricole indépendant en Pays de la Loire

Le risque planait depuis plusieurs mois. La triste nouvelle a fini par tomber en fin de semaine dernière, via un communiqué de presse. Le 18 décembre prochain, L’avenir agricole, hebdomadaire d’information à destination des agriculteurs des Pays de la Loire, cessera de paraître.

La fin d’une aventure de presse entamée en Mayenne à la Libération, avant que l’hebdomadaire ne prenne une dimension régionale en 2005. La fin, surtout, du dernier titre spécialisé à être resté indépendant de toute structure économique et syndicale. Le 18 décembre, il ne restera plus pour s’informer aux agriculteurs des Pays de la Loire que des organes de presse édités par des géants de l'agrobusiness comme Terrena, les Chambres d’agriculture ou la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire. Ce qui revient parfois au même, comme Mediacités l’avait révélé dans une enquête sur l'incroyable mélange des genres entre le syndicat et la Chambre d'agriculture de Loire-Atlantique.
Vers un autre média agricole, libre et indépendant ?
Détenu par une association de lecteurs et réalisé par une équipe de journalistes professionnels, L’avenir agricole était confronté ces dernières années . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

Régionales : Mathieu Orphelin propose une « charte pour l’égalité femmes-hommes » en Pays de la Loire

Rassemblant les écologistes et une partie de la gauche, « L’appel pour une région écologique, citoyenne et solidaire » mené par le député (ex-LREM) proposera dans les prochains jours un texte pour améliorer l'égalité hommes-femmes. Une liste de 10 engagements auxquels devront souscrire les candidats du mouvement.

Johanna Rolland bombardée porte-parole du PS et d’une « nouvelle génération d’élues »

La maire de Nantes et présidente de la Métropole deviendra à partir de l'été l'une des voix officielles du Parti socialiste pour la campagne présidentielle de 2022. Une nouvelle mission qui renforce sa stratégie de conquête d'une dimension politique nationale.