Après les législatives, jeux de chaises musicales à la Ville et à la Métropole de Nantes

L’affiche de campagne de la nouvell e députée (EELV-Nupes) de la 4e circonscription de Loire-Atlantique, Julie Laernoes (c) Thibault Dumas
L'affiche de campagne de la nouvelle députée (EELV-Nupes) de la 4e circonscription de Loire-Atlantique, Julie Laernoes / Photo : Thibault Dumas

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Thibault Dumas

Cheffe de file des écologistes nantais depuis quatre ans, Julie Laernoes part pour l’Assemblée nationale. "Monsieur Europe" de Johanna Rolland, André Sobczak (apparenté PS) prend lui la direction de Bruxelles et du lobby Eurocities. Deux départs qui entrainent l’arrivée de nouveaux élus et une vaste réorganisation du côté d’Europe-Ecologie – Les Verts.

L’une part pour un nouveau mandat, l’autre pour une nouvelle vie professionnelle. Figure de proue des écologistes nantais depuis 2018, Julie Laernoes vient d’être élue députée EELV‐Nupes de la 4e circonscription de Loire‐Atlantique (sud de Nantes, Bouaye, Rezé). Conformément à ses engagements de campagne, elle abandonne ses mandats municipal et métropolitain : 2e adjointe à la prospective et résilience et vice‐présidente de Nantes Métropole en charge du climat.

Moins connu du grand public, André Sobczak œuvre comme Monsieur Europe et RSE de Johanna Rolland depuis huit ans. Le vice‐président de Nantes Métropole (apparenté PS) deviendra en août secrétaire général d’Eurocities, le lobby européen des métropoles basé à Bruxelles. « Pour éviter les conflits d’intérêts, je vais […] démissionner de mes mandats à la Ville de Nantes et à Nantes Métropole », écrit celui qui quittera aussi son poste de direction à l’école de commerce Audencia.
Nouveaux élus
Deux départs et… quatre arrivées dans les instances municipales et métropolitaines. Selon l’ordre de la liste gagnante des municipales de 2020 – alors durement négocié entre le PS et EELV entre‐deux tours –, deux nouveaux conseillers municipaux doivent siéger : les socialistes Vincent Grenier et Laurence Brosseau. Mauvaise pioche, donc, pour les écolos nantais. S’ils gagnent une députée, ils perdent non seulement leur cheffe de file mais un siège d’élu.

En quatre ans, Julie Laernoes a [annexe …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement