L'affiche de campagne de la nouvelle députée (EELV-Nupes) de la 4e circonscription de Loire-Atlantique, Julie Laernoes / Photo : Thibault Dumas

Après les législatives, jeux de chaises musicales à la Ville et à la Métropole de Nantes

L’une part pour un nouveau mandat, l’autre pour une nouvelle vie professionnelle. Figure de proue des écologistes nantais depuis 2018, Julie Laernoes vient d’être élue députée EELV-Nupes de la 4e circonscription de Loire-Atlantique (sud de Nantes, Bouaye, Rezé). Conformément à ses engagements de campagne, elle abandonne ses mandats municipal et métropolitain : 2e adjointe à la prospective et résilience et vice-présidente de Nantes Métropole en charge du climat.

Moins connu du grand public, André Sobczak œuvre comme Monsieur Europe et RSE de Johanna Rolland depuis huit ans. Le vice-président de Nantes Métropole (apparenté PS) deviendra en août secrétaire général d'Eurocities, le lobby européen des métropoles basé à Bruxelles. « Pour éviter les conflits d’intérêts, je vais […] démissionner de mes mandats à la Ville de Nantes et à Nantes Métropole », écrit celui qui quittera aussi son poste de direction à l'école de commerce Audencia.
Nouveaux élus
Deux départs et… quatre arrivées dans les instances municipales et métropolitaines. Selon l’ordre de la liste gagnante des municipales de 2020 – alors durement négocié entre le PS et EELV entre-deux tours –, deux nouveaux conseillers municipaux doivent siéger : les socialistes Vincent Grenier et Laurence Brosseau. Mauvaise pioche, donc, pour les écolos nantais. S’ils gagnent une députée, ils perdent non seulement leur cheffe de file mais un siège d’élu.

En quatre ans, Julie Laernoes a [annexe . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Thibault Dumas
Franco-américain, je suis journaliste professionnel à Nantes depuis plus de dix ans, en radio puis en presse écrite, comme pigiste désormais. Je collabore avec Mediacités, édition nantaise, depuis la préparation de son lancement, en 2017. Je n'ai pas de spécialité en tant que telle mais j'enquête plutôt (seul ou en équipe) sur les montages fiscaux (Waldemar Kita, FC Nantes, Manitou, etc), la politique sous toutes ses formes, le social (Le Confluent, Centrale Nantes, Beaux-Arts de Nantes, etc) et un peu d'écologie (déchets, éoliennes de Nozay, etc). Pour me contacter : thibault.dumas@mediacites.fr.

Précédemment dans l'Oeil

Artificialisation des sols et politique foncière : l’étonnant revirement de Nantes Métropole

18 mois après l'avoir quitté pour éviter d'acquitter une taxe, la Métropole de Nantes devrait faire son retour au sein de l’Établissement public foncier de Loire-Atlantique. Une bonne nouvelle pour la lutte contre la bétonisation et « l’alliance des territoires », mais un aller-retour qui interroge et laisse des traces.

La Ville de Nantes va (enfin) rémunérer (un peu) les artistes plasticiens qu’elle expose

Présentée en conseil municipal vendredi 24 juin, une délibération prévoit de payer les peintres, sculpteurs et autres artistes lorsqu’ils exposent leurs œuvres dans un lieu d’exposition de la Ville.