Toulouse en queue de peloton des villes cyclables

En queue de peloton, Toulouse apparaît à la 8e place du palmarès des villes cyclables de plus de 200 000 habitants. « Le climat vélo » y est décrit comme « plutôt défavorable ». Avec 2,88 sur 6 points, la Ville rose fait mieux que Montpellier (2,48), mais reste loin du trio de tête : Strasbourg (4,02), Nantes (3,55) et Rennes (3,46). Elle est même dépassée par de plus petites villes comme Grenoble (4,12), ou Rouen (2,87). Un résultat qui stagne depuis deux ans, selon la Fédération des usagers de la bicyclette à l’origine de cette enquête nationale.

Dans le détail, les 4 700 personnes questionnées louent globalement la facilité de location d’un vélo, la généralisation des doubles sens cyclables et le réseau de magasin et atelier spécialisés. Elles critiquent en revanche les stationnements gênants sur les pistes cyclables, les nombreux vols de vélo, le manque d’alternatives sûres lors de travaux sur la voirie et le manque de sécurité pour les enfants et personnes âgées. Alors que le développement de la pratique du vélo est l’un des enjeux de cette campagne, des efforts restent à faire pour convaincre ses usagers toulousains.

 

 

&  …

Il vous reste -45% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Avatar de Gael Cerez
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société. Petite prédominance pour l'économie, l'histoire, la géopolitique, les sciences... entre autres choses.

Précédemment dans l'Oeil

A L’Union, les deux listes se disputent « l’héritage Beyney »

Maire de 1972 à 2014, Georges Beyney a marqué à tel point l’histoire de sa commune que les deux listes en lice actuellement s’efforcent d’attirer des élus qui siégeaient dans sa majorité.

Le maire de Flourens accusé de faire campagne sur les deniers de la commune

L'opposition reproche à l’édile d’avoir annoncé sa candidature aux municipales lors de la traditionnelle cérémonie des vœux financées par la commune.