Anticor saisit la HATVP au sujet de Jean-Luc Moudenc

Est-ce la réponse du berger à la bergère ? Après avoir été taxée de « populiste » par le maire de Toulouse, l'association de lutte contre la corruption Anticor annonce avoir saisi la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le 31 juillet, au sujet de la déclaration d’intérêts de Jean-Luc Moudenc. L'association reproche à l'élu LR de ne pas avoir mis à jour sa déclaration d'intérêts. L'édile aurait ainsi dû mentionner la reprise de ses fonctions à Bercy en tant que contrôleur général économique et financier, une activité pour le moins élastique et symbolique comme nous l'expliquions en février dernier.

Président de l'association d'élus France Urbaine, de l’Association des maires de France et de l’Association des maires de France Ville & Banlieue, Jean-Luc Moudenc aurait également dû mentionner ces différents mandats, selon Anticor.

Contacté, le maire de Toulouse affirme, via le service de presse, avoir mis à jour sa déclarations d'intérêts en juin 2017 et ne pas avoir à la modifier en l'absence de changements depuis lors.

Comme le rappelle l'association, « la déclaration d’intérêts permet d’identifier les liens d’intérêts et les activités d’un responsable public. C’est un moyen d’instaurer de l’éthique dans la vie publique. (...) Le fait d’omettre de déclarer une partie substantielle de ses intérêts est puni d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ».

La HATVP confirme en tous cas avoir reçu la saisine d'Anticor. Une réponse est en cours de préparation.

Gael Cérez.

Avatar de Gael Cérez
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société. Rédacteur en chef de Mediacités à Toulouse depuis octobre 2019.

Précédemment dans l'Oeil

Irrégularités en série au « Toulouse Métro »

Plusieurs dirigeants du club mettent en cause le président du club et dénoncent plusieurs irrégularités.

Radicalisation dans le sport : la mairie dans le flou

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a présenté un plan de lutte contre un phénomène difficile à évaluer.