Football Leaks : l’UEFA enquête, les clubs grognent, Lopez répond

Les révélations publiées par Mediacités, Mediapart et France 3 Hauts-de-France sur les liens entre Manchester City et les actuels dirigeants du Losc ont provoqué des réactions en cascade. Elles pourraient déboucher sur des sanctions pour le club anglais.

lopez 1
Illustration : Jean Paul Van der Elst.

Les révélations publiées le vendredi 1er mars par Mediacités, France 3 Hauts-de-France et Mediapart, en partenariat avec le réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC), sur les liens entre les actuels dirigeants du Losc et le club de Manchester City, ont provoqué de vives réactions. Pour rappel, nous avons découvert qu'avant de prendre le contrôle du club de football de Lille, en janvier 2017, Gérard Lopez et Marc Ingla n’ont pas hésité à servir de prête-noms au club anglais pour lui permettre de contourner les règles. La société MPI II, filiale de Mangrove Founders dont Gerard Lopez est co-actionnaire, a en effet été créée à l’automne 2013 pour gérer un fonds piloté secrètement par Manchester City et financé depuis l’émirat d’Abou Dhabi, permettant au club de Manchester et à ses filiales d'investir en toute discrétion sur plusieurs jeunes joueurs.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Sylvain Morvan