Plus petit, mieux desservi, plus écolo… Lil’aéroparc se cherche un avenir

La Chambre de commerce et d’industrie doit repenser plusieurs éléments clés de son projet de parc d’activités prévu à proximité de l’aéroport de Lille-Lesquin afin de se conformer aux dernières préconisations des services préfectoraux.

Lilaeroparc_globale
Le projet Lil'Aeroparc, à Lesquin, était censé accueillir 5000 emplois. Image : CCI Hauts de France

« Copie à revoir » : c’est la prescription de la Préfecture du Nord concernant l’avenir de l’ambitieuse zone d’activité Lil’aéroparc. Mediacités vous avait annoncé la tenue d’une réunion au sommet sur le dossier en ce début d’automne. Le principal obstacle concernait l’interdiction de construire sur les terrains captant l’eau potable de la métropole à Lesquin. Selon les services préfectoraux, celle‐ci peut souffrir une dérogation, à condition que la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) reconfigure son projet de parc d’activités.

« Elle doit éviter de faire sur ce site ce qui pourrait se faire ailleurs », indique Xavier Fouquart, représentant de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Ne seront donc validées dans le futur programme que des activités en lien direct avec l’aéroport. Ironie de l’histoire : la CCI a perdu la concession d’exploitation de cet équipement, au cours de l’été, au profit du groupe Eiffage. Entre un quart et un tiers des 200 000 mètres carrés de bâtiments prévus disparaîtront de la nouvelle version du projet, annoncée pour début 2020.
Une liaison Lille‐Lesquin par navettes suspendues ?
De surcroît, l’organisme consulaire doit « retravailler la question de la mobilité », le tram envisagé par la Mel entre Lille et l’aéroport étant enterré. « Nous allons multiplier les alternatives à la voiture individuelle, assure Louis‐Philippe Blervacque, président de la …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Bertrand Verfaillie