Eau du Grand Lyon : la régie publique provoque des remous au sein de la Métropole

L’échéance approche : le 1er janvier prochain, la collectivité présidée par l’écologiste Bruno Bernard reprendra en main la production et la distribution de l'eau potable. En interne, les agents concernés par le projet se sentent laissés pour compte… à l'inverse de leurs futurs collègues issus de Veolia, l'actuel exploitant.

202210-Bruno Bernard-Regie eau
La régie publique de l’eau est un chantier phare du mandat de l’écologiste Bruno Bernard, président du Grand Lyon depuis 2020. Photo : Andia.

Les Grands Lyonnais devraient entendre parler d’eau du robinet la semaine prochaine. Ces mardi 25 et mercredi 26 octobre, la Métropole de Lyon accueille l'assemblée générale de France Eau publique, un réseau qui rassemble les collectivités engagées dans une démarche de gestion publique de l'eau. L’occasion pour l’exécutif de Bruno Bernard (EELV) de braquer une nouvelle fois les projecteurs sur l’un des projets phares de son mandat : la création d’une régie publique de l’eau. En coulisses, pourtant, le grand chantier des écologistes ne se déroule pas sans accrocs…

Bruno Bernard s’y

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Isabelle Jarjaille