Nous ne dévoilons pas là un grand secret de fabrication, mais c’est un fait toujours intéressant à rappeler : une enquête s’interrompt rarement avec la publication d’un article. En voilà une nouvelle illustration : une semaine après vous avoir entraîné sur la piste des masques distribués aux Nantais lors du déconfinement, nous avons continué à l’arpenter, pour croiser au bord de la route de nouveaux personnages et dénicher de nouvelles informations.

Parmi les nombreuses réactions que cet article a suscité, il y a d’abord celle des industriels régionaux du textile et de la maroquinerie. Rassemblés autour du pôle « Mode Grand Ouest », la centaine d’entreprises du secteur (rassemblant près de 5 000 salariés) n’a pas l’intention de laisser le marché des masques aux producteurs étrangers, privilégiés pour le moment par certaines collectivités locales dont Nantes Métropole, le département de Loire-Atlantique ou la Région des Pays de la Loire. PDG de trois sociétés membre du pôle Grand Ouest, Xavier Jardon nous a ainsi envoyé un mail suite à notre enquête. « J’ai été effaré de voir à quel point il était urgent que nous, fabricants locaux, réagissions ! », confie-t-il.

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).