Nicolas Hulot, François de Rugy puis Élisabeth Borne. Ils sont désormais trois ministres de l’Écologie à s’être successivement penchés sur l'inquiétant mystère des huit éoliennes du parc des Quatre seigneurs à Nozay (Loire-Atlantique), à mi-chemin entre Nantes et Rennes. Mediacités tentait de le percer dès février 2019, notre enquête débouchant sur une large médiatisation du problème. Jeudi 11 juin, neuf mois après que la préfecture de Loire-Atlantique les ait demandées, la ministre Élisabeth Borne a annoncé avec son collègue de l’Agriculture Didier Guillaume deux études supplémentaires. Deux nouvelles études qui s’ajouteront donc aux 25 déjà effectuées sur le site.

La première portera « sur la question de l’imputabilité des troubles constatés au niveau des deux élevages à la présence du parc éolien » et sera menée par des experts de l’Anses. La seconde, conduite par les ingénieurs du Cgedd et du Cgaaer doit « dresser un état des lieux des études existantes pour faire le tri entre les hypothèses crédibles et celles à écarter sur la situation des deux élevages ». Toujours plus de sigles pour, en réalité, faire la synthèse des nombreuses investigations déjà réalisées en sept ans. L’une des exploitantes, Céline . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois