Sale époque pour les lieux culturels toulousains. Après la fermeture administrative de Mix’art Myrys pour des raisons de non-conformité à l’accueil des publics, fin janvier, c’est au tour du Groupe Merci de devoir plier boutique.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Cet article concerne la promesse :
« Conserver la vocation théâtrale du Pavillon Mazar »
Voir toutes les promesses