Le couperet est tombé ce lundi 12 avril : le tribunal de commerce de Nîmes a retenu l'offre du groupe La Dépêche du Midi pour reprendre Vià Occitanie, pour la somme d’un million d’euros. La décision peut faire l’objet d’un appel dans les 10 jours, formé éventuellement par le procureur de la République, La Dépêche ou les entreprises reprises dans le groupe Vià. Un recours qui, en revanche, ne peut pas être exercé par le candidat évincé, selon le code de commerce. En l’occurrence, le groupe Altice.

Fait des plus étonnants, les offres du groupe propriétaire notamment de BFM, RMC et de nombreuses autres télévisions régionales, n’ont pas été validées juridiquement par le tribunal de commerce nîmois. « Le fait d’écrire au tribunal pour indiquer que l’entreprise va faire une offre n’est pas recevable sur un plan juridique », balaie Olivier Fabre, l’administrateur judiciaire qui a conduit la procédure de cession. Une première proposition avait été formulée par Altice le 30 mars, avec à la clef la promesse d’un million d’euros. Alors que La Dépêche du Midi s'était alignée sur l'offre de la maison mère de BFM TV, Altice Medias avait renchéri à quelques heures du jugement, dans la nuit du 11 au 12 avril, en proposant 1,8 million . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement