Le cumul d’activités de Jean-Luc Moudenc interroge la gauche toulousaine

Après nos révélations sur la rémunération du haut fonctionnaire Jean-Luc Moudenc, la gauche toulousaine doute de la capacité du maire à mener de front ces deux activités chronophages.

Moudenc 55
Jean-Luc Moudenc, lors de son rassemblement du 16 janvier 2020. / © Gael Cérez

Si les cyniques et les indifférents haussent les épaules en apprenant le montant de la très lucrative activité de Jean-Luc Moudenc en tant que contrôleur général économique et financier au ministère de l'Économie et des finances, la nouvelle en laisse d'autres pantois. « Cela me laisse sans voix, soupire Sébastien Vincini, premier secrétaire du Parti socialiste en Haute-Garonne. Je suis très surpris. Ce n'est pas illégal, mais c'est particulier. Je sais que M. Moudenc est un bosseur, mais il ne me semble pas possible de cumuler la charge de maire et président de Toulouse Métropole et d'être haut fonctionnaire. »

Vice-président d'un conseil départemental récemment épinglé par l'Agence française anticorruption, l'élu socialiste se refuse à crier au scandale, faute d'éléments probants sur la matérialité de l'emploi d'édile toulousain. Toutefois, il l'assure : « Ici, au PS, on me pendrait par les pieds si je faisais la même chose ».

Mêmes surprise et questionnements pour Isabelle Hardy, élue municipale d'opposition Génération.s et co-présidente du groupe MecTS à Toulouse métropole : « Je suis très interrogative sur sa capacité à mener ses mandats avec une telle mission de haut fonctionnaire. Je ne vois pas comment il fait pour y arriver. C'est impossible. D'autant qu . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Gael Cérez