Pourquoi l’affaire des frais du président Castelain suscite un mutisme quasi-général

Depuis nos révélations sur l’enquête judiciaire relative aux dépenses de frais du président de la Métropole européenne de Lille, la classe politique se mure dans un silence prudent et s’abrite derrière la présomption d’innocence. Jusqu’à quand ?

Castelain(2)
Damien Castelain a été réélu président le la Métropole de Lille le 9 juillet. Photo : MT

Et si rien ne changeait… malgré tout. Vendredi dernier, nos révélations sur l’enquête judiciaire relative aux dépenses de frais du président de la Métropole européenne de Lille, bientôt reprises par France3 Hauts-de-France, 20minutes Lille ou Mediapart – mais pas par La Voix du Nord –, ont circulé à la vitesse de l’éclair. Mais rares ont été les prises de position officielle, à l’image de celle du président Castelain qui, piqué au vif, a vertement réagi par la voie de son avocate. « Mon Dieu, qu’est-ce qu’on est heureux de ne pas . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Jacques Trentesaux