Affaire Castelain : la police judiciaire accable le président de la métropole de Lille pour ses frais

[EXCLUSIF] Mediacités a eu connaissance de l’intégralité de l’enquête préliminaire sollicitée par le Procureur de la République de Lille à la suite de nos révélations sur les dépenses litigieuses du président Castelain. Ses conclusions sont assassines pour l'élu et ses proches.

dessin frais Castelain
Illustration Jean-Paul Van der Elst

Il faudrait toujours se méfier de son téléphone portable. Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille (MEL) et sa compagne, A.D., ne sont pas près de l’oublier. Ce 20 décembre 2018 au matin, c’est panique à bord ! Une vingtaine de policiers de la division financière de la PJ de Lille débarquent par surprise au siège de la collectivité pour une perquisition menée dans le cadre de l’affaire des frais du président Castelain, que Mediacités a révélée les 15 et 18 juin 2018. Les téléphones vibrent. Damien Castelain alerte sa compagne que leur domicile de Saint-Laurent Blangy, près d’Arras, va être lui aussi visité par la police. Car l’opération est de grande ampleur et s’étend aussi aux domiciles des différentes personnes impliquées dans le dossier.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Benoît Dequevauviller et Jacques Trentesaux