Drôle d’élection. Jamais scrutin local n’aura vécu un entre-deux tours aussi long, ni une abstention aussi forte (plus de 60% à Lyon, avec des pointes à plus de 70% dans certaines communes de la Métropole). Reportés de trois mois pour cause de confinement, les seconds tours des élections municipales et métropolitaines organisés ce dimanche 28 juin vont clore une très longue séquence électorale, entamée il y a plus d’un an et demi avec les premières déclarations de candidature (celle d’Etienne Blanc, à la mairie de Lyon, date d’octobre 2018). Ils vont aussi ouvrir une nouvelle ère politique.

Le 15 mars, il y a un siècle, Mediacités avait

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h