"Lyon va devenir une référence ». Il est un peu plus de 21h30, ce dimanche 28 juin, quand Grégory Doucet, le futur maire de Lyon prend la parole pour revendiquer la victoire. Ou plutôt la double victoire : les écologistes remportent haut la main la ville - en conquérant sept des neuf arrondissements - mais aussi la Métropole, là où se trouve l’essentiel du pouvoir, avec neuf circonscriptions sur quatorze. Leur candidat Bruno Bernard, promis à la présidence du Grand Lyon, annonce [relire notre récit de la soirée électorale] qu’ils disposeront d’une majorité absolue dans l’hémicycle métropolitain.

La vague verte qui a déferlé sur Lyon a des allures de tsunami. Face à Yann Cucherat et Georges Képénékian, Grégory Doucet l’emporte avec plus

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h