Logement à Nantes : les dix idées des candidates pour endiguer la hausse des prix

logement_ile_de_Nantes
Logements de l’île de Nantes. / © CC Jean-Pierre Dalbéra

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Romain Bizeul

Depuis une dizaine d'année les prix de l'immobilier n'en finissent plus de flamber à Nantes, rendant l'accès au logement de plus en plus difficile. Sur Veracités, Bérangère nous a demandé quelles mesures pourraient endiguer cette hausse. Nous avons posé la question aux candidates à l'élection municipale.

Question de Bérangère. L’accès au logement à Nantes : quelles mesures pour endiguer la flambée des prix (que ce soit pour la location ou l’achat) ?
 
Bonjour,
 
A Nantes comme dans beaucoup de métropoles, trouver un logement relève parfois (souvent) du défi. Un problème lié, pour une grande part, à la hausse des tarifs de l'immobilier. Selon le baromètre Meilleurs Agents, la cité des Ducs a vu le prix du mètre carré bondir de 50 % sur les dix dernières années. Un constat qui propulse le logement comme un sujet majeur de la campagne municipale. Mediacités a donc sollicité les représentants des six principales listes candidates à la mairie de Nantes : Laurence Garnier (LR), Julie Laernoes (EELV), Margot Medkour (liste citoyenne, soutenue par France insoumise), Johanna Rolland (PS), Valérie Oppelt (LREM) et Éléonore Revel (RN). Si tous n’ont pas publié leurs programmes définitifs, ils ont accepté de nous livrer quelques-unes de leurs idées.
1. Continuer à construire
Les différentes candidates interrogées n’ont pas la même vision de la politique de l’habitat à mener mais presque toutes s’accordent sur un point : il faut construire ! Selon l’Agence d'Urbanisme de la Région Nantaise (Auran), l’aire urbaine de Nantes gagne 13 000 habitants chaque année. Les logements manquent pour répondre à une telle attractivité, ce qui constitue le premier facteur de la flambée du mètre carré. En cas de réélection, Johanna Rolland se fixe un objectif de 9 000 logements supplémentaires par an (5 000 logements sociaux et 4 000 intermédiaires) au cours de la prochaine mandature. Même la candidate des verts, Julia Laernoës le concède . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment