Val Tolosa, le centre commercial de trop ?

L'aire urbaine de Toulouse est-elle saturée de centres commerciaux ? La question se pose, alors que le projet Val Tolosa, porté par le géant mondial de l’immobilier commercial Unibail-Rodamco, rencontre une opposition tenace.

VAL TOLOSA
Manifestation contre le projet Val Tolosa à Plaisance du Touch, en septembre 2015. © Frédéric Scheiber

Nouveaux rebondissements pour Val Tolosa. Ce projet de centre commercial à l’Ouest de l’agglomération toulousaine, porté depuis plus de dix ans par le géant mondial de l’immobilier commercial Unibail‐Rodamco, aura agité l’été.

Le 13 juillet, la cour administrative d’Appel de Bordeaux confirme l’annulation de l’arrêté préfectoral datant de 2013 relatif aux espèces protégées. Les adversaires du projet crient victoire. Six jours plus tard, le préfet de la région Occitanie annonce avoir pris un nouvel arrêté, ouvrant la voie au lancement des travaux. Agitation sur le chantier, que des militants viennent bloquer plusieurs jours, avant que la Justice, saisie en référé, ne fige les travaux…

« Le projet va pourtant créer 3 000 emplois », avance Philippe Guyot, président de l’association « Oui à Val Tolosa ». « Ce centre commercial en détruira bien plus dans le centre‐ville », répond en écho Pascal Barbier, co‐président du collectif Gardarem la Menude, qui regroupe les opposants.

Depuis la création en 2005 d’une zone d’aménagement concertée (ZAC) baptisée « Les portes de Gascogne » sur le plateau de La Ménude, et le lancement du projet, « pour » et « contre », ne cessent de s’opposer, de procédures en tribunaux, front contre front.

https://twitter.com/LaTribuneTlse/status/890979442893484034
Du « shopping » sur huit terrains de foot
Nous sommes ici sur la commune de Plaisance‐du‐Touch, au sud de Colomiers. Une zone qui n’est pas située sur le territoire de Toulouse Métropole, mais à sa frontière. Unibail‐Rodamco prévoit d’investir là « 350 millions d’euros » pour créer sur ce site un « pôle shopping et loisirs tourné vers la nature », qui accueillera « 150 enseignes …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Favorite

Par Jean-Christophe Magnenet