Avec 313 cas confirmés, dont 48 en Haute-Garonne, l’Occitanie est encore peu touchée par l’épidémie de Covid-19. À ce jour, selon l’Agence régionale de Santé (ARS), 80 personnes sont hospitalisées dont 32 en réanimation et 5 personnes ont perdu la vie du fait de l’épidémie. La partie est de la région est d'ailleurs plus touchée que la partie ouest.

Les jours à venir devraient néanmoins alourdir le bilan actuel. « L’Occitanie est un peu en retard dans la progression de l’épidémie par rapport à l’Ile-de-France et les Hauts-de-France, explique Pierre Ricordeau, le directeur général de l’Agence régionale de Santé. La progression sera lente. Puis, le nombre de personnes en cas critique va être multiplié par deux toutes les 72 heures. La vague va monter et elle montera très très vite. Il faut se préparer à son arrivée. » Difficile à ce stade de dater l'arrivée de cette déferlante, l'ARS se refusant à toute prédiction à ce sujet.

Les services de santé disposent de 500 lits de soins intensifs dans la région, dont une partie est utilisée pour d’autres pathologies que celles liées à l’épidémie. L’enjeu est donc de libérer le plus de places et d’augmenter les capacités. « Nous déprogrammons la totalité de ce qui n’est pas vital pour concentrer les ressources humaines et matérielles, poursuit Pierre Ricordeau. Quand les symptomes de Covid sont bénins, les patients doivent se tourner vers les médecins généralistes et la médecine de ville. »
Entre 775 et 5 594 personnes pourraient être infectées
Selon une

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Avatar de Gael Cerez
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société.