POLLUTION : l’enjeu de tous

Pollution : comme une petite pluie de kérozène autour de l’aéroport de Lyon

LyonAu nord de l’aéroport Saint-Exupéry, près du parc Miribel Jonage, pêcheurs et riverains observent d’étranges traces de pollution. Selon une association – analyse scientifique à l’appui –, il s’agirait de kérozène non brûlé largué par les avions au décollage.

Déchets radioactifs en Loire-Atlantique : le jeu trouble d’Orano (ex-Areva)

NantesL'exploitation de 13 mines d'uranium dans le département a laissé derrière elle des “stériles miniers”, aujourd'hui fondus dans le paysage. Chargé à la fois de repérer et nettoyer ces sources de radioactivité le géant nucléaire est dans le collimateur d'associations qui critiquent son manque de transparence et ses méthodes.

Pollution : ce que vous respirez dans le métro

A Lyon, Toulouse et Lille, les milliers d’usagers quotidiens du métro respirent un air bien plus pollué aux particules fines qu’à l’extérieur. Mediacités s’est plongé dans la jungle des mesures prises dans ces métropoles et met en lumière un enjeu de santé publique dont les collectivités commencent tout juste à se saisir.

La carte des sols pollués de Nantes et de Loire-Atlantique

NantesArsenic, plomb, solvants chlorés, hydrocarbures… Mediacités s’est penché sur les pollutions industrielles des sols du département. De l’île de Nantes à l’estuaire de la Loire, en passant par le nord de la Loire-Atlantique, une centaine de sites révèlent des contaminations diverses.

Exclusif : la carte des sols pollués de la métropole de Lille

LilleHéritage d'un passé industriel intense, l'agglomération compte plus de 160 terrains signalés comme pollués. Métaux lourds, hydrocarbures, solvants... Autant de produits dont les résidus sont potentiellement dangereux pour la santé. Or le contrôle de la dépollution et des précautions prises est défaillant.

Les derniers sols pollués de la métropole toulousaine

ToulouseLes substances polluantes, héritées du passé industriel de la ville, sont encore nombreuses dans les sols toulousains. Mediacités a recensé les sites les plus problématiques de la métropole, à partir des données mises en ligne par la direction régionale de l'environnement.

Usine ArianeGroup : la crainte d’un nouvel AZF

ToulouseConnue sous le nom de « poudrerie », l’ancienne Société Nationale des Poudres et Explosifs, présente toujours de sérieux risques industriels malgré les nombreuses mesures prises depuis la catastrophe AZF. Dans le silence général.

Près de Saint-Nazaire, l’usine Yara pollue impunément depuis une décennie

NantesA Montoir-de-Bretagne, l’usine chimique de la multinationale norvégienne Yara rejette depuis au moins douze ans des effluents d’azote et de phosphore directement dans l’estuaire de la Loire. Sans que les nombreux rappels à l’ordre de la préfecture ne soient suivis de sanctions.

17 novembre : « le sentiment d’injustice fiscale gagne les classes populaires »

Sous ses oripeaux techniques, l’impôt est une matière fondamentalement politique. Pour le sociologue Alexis Spire, la révolte contre la fiscalité écologique prouve que les « petits contribuables » acceptent désormais encore moins bien l’impôt que les classes supérieures. Non sans raisons.

AZF : la zone polluée de l’explosion en libre accès

ToulouseAlors qu'un quatrième procès AZF devrait avoir lieu en 2019, la zone du cratère de l'explosion de l'usine devrait être sous scellés. Elle est en fait accessible aisément. Et n'a toujours pas été dépolluée, 17 ans après la catastrophe.

Saint-Nazaire : l’eau qu’on croyait si pure polluée aux pesticides

NantesDans l'aggomération de Saint-Nazaire, l’eau du robinet provient pour moitié de la nappe de Campbon. Cette nappe phréatique est réputée si pure que l’eau est à peine filtrée et que la marque Cristaline l’utilise pour remplir ses bouteilles. Mais des données nouvelles, que dévoile Mediacités, montrent qu’on y trouve pourtant de nombreuses traces de pesticides.

Les eaux troubles du canal du midi

ToulouseLe canal du midi est-il si propre que le suggère le pavillon bleu hissé par le port de Toulouse ? D'après un rapport confidentiel de Voies navigables de France, que Mediacités s'est procuré, ses eaux étaient jusqu'à peu classées "rouge"...