Ce quartier lillois, l'un des plus pauvres de la ville, fait l’objet depuis 35 ans de plans urbains successifs visant à le transformer radicalement. Mais le rêve de mixité sociale se heurte à l’importance du trafic de drogue et aux différences criantes entre anciens et nouveaux habitants . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 80% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.