Degallaix et la Caisse d’épargne: une affaire qui roule

La Peugeot dans laquelle circule le maire de Valenciennes est un véhicule de location avec option d'achat dont le contrat est au nom de la… Caisse d'épargne. Si la colère de Laurent Degallaix est compréhensible, le soupçon de conflit d’intérêt est inévitable.

Seance de questions au gouvernement
“Je ne consacre qu’un jour par semaine à la Caisse d’épargne”, indique Laurent Degallaix à Mediacités. Crédit: Christophe Morin / IP3 / MaxPPP

Dès qu’on s’intéresse au député maire de Valenciennes, la Caisse d’épargne Nord France Europe (CENFE) n’est jamais loin. Après nos révélations de la mi-décembre, Laurent Degallaix avait dû se rendre à l’évidence. Son statut de salarié à temps partiel de la CENFE risquait de faire capoter la vente de Val’Hainaut Habitat, l’office HLM de Valenciennes, à la SA du Hainaut, propriété de la CENFE à 18% pour le moment mais qui sera majoritaire dès 2018. D’où sa démission surprise, quelques jours avant le conseil d’administration de V2H du 30 décembre 2016 qui devait valider la cession. Un geste accompli pour « détoxifier le dossier », comme il s’est plu à le souligner. Pas sûr que cela suffise.

Outre la remise en cause récente de la légalité de cette démission, plusieurs zones d’ombre planent encore sur les liens qu’entretient Laurent Degallaix avec la banque. A commencer par le temps réel que le député maire et président d’agglomération lui consacre encore. Est-ce 60%, comme l’indique toujours sa déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique remplie le 20 juillet 2014 ? Ou 20%, comme il le soutient régulièrement ?

Un jour par semaine pour la banque

« Je ne consacre qu’un jour par semaine à la Caisse d’épargne, indique-t-il à Mediacités. J’ai consulté le déontologue de . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Jacques Trentesaux et Benoit Dequevauviller