Sana*, 28 ans, est sans domicile fixe à Lille depuis novembre 2018. Il a vécu plusieurs semaines dans le squat du 5 étoiles, six mois avant son évacuation le 4 juin 2019. Depuis, il est hébergé chez des tiers, comme de nombreuses personnes SDF qui ne sont pas nécessairement sans abri mais dont l’hébergement est précaire. Le parcours de ce Guinéen révèle une réalité qu’une étude de l'Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole (Adulm), effectuée au printemps 2019 et publiée en novembre, a documenté.

On y apprend qu'une grande majorité des 2830 personnes vivant à la rue, en campement ou en squat dans la métropole lilloise, sont de nationalité étrangère. Soit au moins 70 % des personnes recensées dans les fichiers spécialisés ou par les associations. Ces dernières sont pour 64 % des demandeurs d'asile, ce qui est d'ailleurs le cas de Sana. « Ce nombre important est lié à la forte hausse de la demande d'asile à l'échelle nationale depuis 4 à 5 ans et l'accélération observée depuis 2018 », notent les auteurs de l'étude.
     
La vie en Guinée :
« Mon but, c'était d'aller étudier en France, peu importe les voies pour y aller »
J'ai un frère et deux . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !