Route de Vienne, l’appel au secours d’un quartier délaissé

L’incendie criminel et mortel d’un immeuble, le mois dernier, a jeté une lumière crue sur l’ancien faubourg du Grand Trou. Rongée par le trafic de drogue, cette enclave du 8e arrondissement de Lyon est jusqu’à présent restée à l’écart de toute ambition urbaine et politique.

route de Vienne
Coincé entre les voies ferrées et le cimetière de la Guillotière, le Grand Trou se vit comme une enclave au sein du 8e arrondissement de Lyon. Photo : N.Barriquand/Mediacités

Son émotion est palpable. « Cela fait huit ans que je suis ici, raconte devant une salle comble une habitante du Grand Trou, dans le 8e arrondissement de Lyon. Huit ans que je vois les même problèmes. Des feux d’artifice tirés dans la rue, des trottoirs squattés, des voitures qui brûlent. » Un homme, la quarantaine, qui a ouvert un bureau partagé route de Vienne, poursuit comme en écho : « On avait l’habitude de déplacer nos autos le soir de l’Aïd ou du jour de l’An pour ne pas les retrouver calcinées le lendemain. Mais là, quelque chose

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 12 minutes

Par Nicolas Barriquand