Série noire à la centrale nucléaire du Bugey

La doyenne des centrales françaises en activité présenterait-elle des signes de fatigue ? Ces derniers mois, le site, situé à une trentaine de kilomètres de l'agglomération lyonnaise, accumule avaries, incidents (classés sans gravité) et retards dans les chantiers d’inspection des installations. Résultat, alors que l’hiver - et son besoin accru en électricité - débute, trois des quatre réacteurs du Bugey sont hors service.

CentraleBugey
Les réacteurs en activité de la centrale nucléaire du Bugey ont été mis en service en 1978 et 1979 (ici, les tours de refroidissement du site). Photo : Sipa.

Un départ d’incendie [(re)lire L’Œil  de Mediacités], une pompe en panne, un réservoir corrodé, un récupérateur de corium (matière radioactive produite en cas de fonte du cœur d’un réacteur) non étanche, une visite décennale qui s’éternise... N’en jetez plus ! Depuis mai 2020, incidents et déconvenues se succèdent à la centrale nucléaire du Bugey, située à environ trente-cinq kilomètres de l’agglomération lyonnaise. Son exploitant EDF minimise ces bugs en série, tous classés au niveau 1 sur l’échelle Ines. Il n’empêche : leur enchaînement souligne la

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Par Elise Moreau