«La toute première forêt urbaine. » En mars dernier, avec quelques membres de sa majorité, Bruno Bernard, le président (EELV) du Grand Lyon, dévoile le premier terrain boisé par la Métropole. Six mois plus tard, sur une parcelle aux allures de terrain vague, située sur la commune de Saint-Priest, poussent de jeunes érables ou chênes espacés de deux mètres les uns des autres.

Sur le papier, l’aménagement de ces deux hectares

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Cet article concerne les promesses :
« Subventionner la végétalisation d’espaces privés » « Créer les Balmes de Fourvière, “forêt urbaine” de 80 hectares » « Planter des “forêts urbaines” de 3 à 5 hectares »
Voir toutes les promesses