Un président face aux artisans des métiers de bouche. Le 27 septembre dernier, Emmanuel Macron visite le Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation (Sirha). Dans les travées d’Eurexpo, le parc des expositions de Lyon qui héberge l’événement, le chef de l’État s’attarde une demi-heure pour un échange avec des professionnels. Parmi eux, Ismaël Adam Drissi-Bakhkhat, poissonnier dans le 3e arrondissement de Lyon.

« Plus que jamais la crise de la Covid-19 a révélé l’importance des commerces de proximité, commence-t-il. Mais les poissonniers que nous sommes n’avons pu répondre que partiellement à cette demande devenue un devoir. » « En effet, la France ne compte pas assez de poissonneries », lance le commerçant à Emmanuel Macron, avant de suggérer que le plan de relance national « implique la résurgence de poissonneries au cœur des villes ».                  . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois