Ils sont deux à préparer un dîner dans une minuscule kitchenette d'un hôtel à bas prix de Saint-Nazaire. L'odeur d’huile d'olive chaude emplit l'espace, les oignons sont presque prêts à être frits, le temps de tirer quelques dernières larmes au gaillard qui les coupe. A partir d'un téléphone, les deux collègues s'enivrent de musique populaire grecque diffusée par une émission de télé-crochet d'une chaîne publique. Puis Peter reçoit un appel de sa femme. Son fils de trois ans veut lui parler et le voir en vidéo. Alors il enfile ses écouteurs et répond à l'appel sur la messagerie instantanée Viber. Rires, complicité, émotion... « Vous me manquez », dit-il à son fils et sa femme (il me traduit sa phrase après coup car je ne comprends rien). Peter est touché de pouvoir ainsi échanger avec sa famille, qui habite une coquette maison de la province de Kozani, dans

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h