Cette fois ça y est. En tenant sa première réunion publique lundi 14 septembre au soir, Johanna Rolland a non seulement lancé officiellement sa campagne, mais aussi donné le véritable coup d’envoi des élections municipales à Nantes. Désormais, les meetings des différentes candidates (seules des femmes se sont officiellement déclarées) vont s’enchaîner, jusqu’au coup de sifflet final le 22 mars prochain. Des passages obligés pour les candidats qui y mettent en scène leur personnalité et leur programme. Mais aussi de véritables épreuves sportives, pour ces professionnels de la politique qui s’y investissent physiquement et mentalement. A Mediacités, c’est donc ainsi que nous avons choisi de traiter ces évènements un peu particuliers. Premier match de la saison : Johanna Rolland joue à domicile aux Salons Mauduit.
Le terrain
Pour lancer la saison électorale, Johanna Rolland joue à domicile, dans les salons Mauduit, une salle municipale, haut lieu de l’histoire nantaise, sauvé de la disparition par Jean-Marc Ayrault et inauguré par elle-même dans cette version reconstruite il y a moins d’un an. Bref, l’actuelle maire de Nantes y est comme chez elle. En témoignent les fanions qui flottent aux quatre coins de la salle et les badges épinglés au revers des vestes : on n’y distingue ni le poing, ni la rose du parti socialiste, mais ces deux simples lettres, « JR ».

L’ambiance en tribunes
Pour cette première sortie, les supporters ont répondu présent. Sous les projecteurs couleur fushia, ils sont environ 600, disposés en arc de cercle autour du terrain proprement dit : une petite scène centrale, sur laquelle Johanna Rolland évoluera seule durant tout son discours. Rien à voir avec le lancement de la campagne de 2014, quand, dans une . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Benjamin Peyrel  et  Antony Torzec
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.