«C'est un trou de verdure où chante une rivière »… Ce lieu aurait pu inspirer Arthur Rimbaud. La vallée du Gesvres concentre à elle seule deux rivières, des zones humides et d'innombrables bosquets. Même défiguré par le périphérique nantais, ce paysage bucolique rassemblait une riche biodiversité. Rassemblait, car depuis plusieurs semaines cette vallée s’est métamorphosée. L’odeur de l’humus a laissé place à celle du gazole des engins de chantier, le son de la broyeuse a remplacé le chant des oiseaux. Sur 10 hectares, de la plus petite plante à l’arbre centenaire, toute la végétation a été supprimée.

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Cet article concerne les promesses :
« Planter 25 000 arbres et arbustes, reconstituer les forêts urbaines » « Préserver les arbres anciens, arbustes et haies »
Voir toutes les promesses
Avatar de Antony Torzec
Diplômé du CFPJ (après une Licence de Communication), j'ai débuté ma carrière dans le groupe Europe 1 (Europe 2, Europe 1), avant d'occuper un poste de journaliste au sein de la rédaction de Radio Fidélité à Nantes. Après une année passée à la rédaction française de Radio Vatican à Rome, j'ai fait un retour à Radio Fidélité en tant que rédacteur en chef jusqu'en avril 2017. J'ai réalisé quelques piges également pour Télénantes, France 3, France Bleu et La Croix. Depuis septembre 2017, je collabore avec Médiacités Nantes et les radios RCF des Pays de la Loire (RCF Anjou, Vendée et Sarthe).