A Treillières, les élus démissionnent en cascade et le malaise s’accroît chez les agents municipaux

Les révélations des affaires qui touchent la majorité municipale et « l’instabilité politique » qui s’ensuit créent un profond mal-être chez les agents de la mairie de Treillières. Alors que deux nouveaux adjoints du maire Alain Royer viennent de démissionner, les représentants du personnel tirent la sonnette d’alarme, comme le montrent les documents que Mediacités a pu consulter.

mairie Treillieres
La mairie de Treillières, près de Nantes. / © Photo : Pymouss – Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5076080

Et deux de plus qui font huit... En quelques jours, la commune du nord de l’agglomération nantaise – bien connue des lecteurs de Mediacités suite à nos révélations successives depuis près de dix-huit mois  (lire plus bas)– a enregistré la défection de deux nouveaux adjoints au maire. Mercredi dans la soirée, Pascal Lavéant, adjoint multi casquettes chargé de l'administration générale, des ressources, du sport, de la vie locale et associative, et de la  communication annonce à Presse-Océan avoir présenté sa démission au maire, Alain Royer, suite à une énième réunion de crise au sein de la majorité.

Cette dernière avait été organisée en réaction à la démission fracassante deux jours plus tôt d'un autre membre de l'équipe municipale, Jérôme Amiaud. Simple conseiller municipal, ce dernier avait été promu adjoint « à la participation citoyenne, à la transition écologique et au développement durable » en octobre dernier, à la faveur d’une première vague de démissions au sein du conseil municipal. Entre-temps, l’adjointe chargée de « l’administration générale » de la commune, Florence Cabresin, a elle aussi

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Guillaume Frouin (PressPepper)